Ode à Brigitte, blanche Dame d'Imbolc, et à son fils Mabon

Publié le par Lucie Trellu

Source de l'image : site de Viviane Earanë

Après quarante jours en intimité avec son nouveau-né,

la Dame enfin sort de sa retraite et retrouve le monde,
pour présenter avec fierté son rayonnant enfant,
le jeune soleil Mabon né au solstice d'hiver.

La Déesse qui par l'eau purifie,
aujourd'hui par le lait nourrit
le jeune enfant au visage serein
qu'elle porte contre son sein.

Grâce à son lait généreux et fourni,
le jeune soleil à son tour nourrit
la végétation renaissante de sa lumière croissante,
et nos cœurs reconnaissants de sa clarté bienfaisante.

Reprenant sa place dans le ciel et dans le temps de nos journées, 
Le jeune Mabon nous baigne de la joie du jour retrouvé.
La campagne tout entière vibre de l'énergie dispensée,
qui peu à peu éveille jusqu'aux creux des terriers.

Merci Brigitte, Brigantia, Belisama !
Longue vie à toi et au soleil qui croît !
 

Publié dans Ecrits-Visions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aleister 13/02/2009 16:50

Bien sûr qu'elles n'ont jamais existé d'un point de vue historique... pour ce qu'on en sait du moins... Et puis, ce qui a existé hier, est-ce si important ? Ce qui fait de toi une druidesse, c'est ce regard aujourd'hui émerveillé que tu portes sur la Nature car s'il est vrai que la Nature est vivante et magique en elle-même, tous ne le voient pas, tous n'y sont pas sensibles... Dans notre monde, les moldus ne sont pas ceux qui n'ont pas de pouvoirs magiques (car ceux-ci n'ont que peu d'importance d'un point de vue spirituel), les moldus sont ceux qui ne ressentent pas les expressions sacrées du divin qui est partout présent... Et vu ton ressenti et ton affinité avec la nature, je pense que tu peux te considérer comme une druidesse... et ceci, évidemment, en dehors de tout groupe plus ou moins "druidisant". M'enfin, moi je disais ça comme ça hein, c'était une impression générale en parcourant ton blog, c'était le mot que cela m'évoquait... Maintenant, si tu veux pas te dire druidesse, je reprends :Cool, j'ai hâte d'avoir ton opinion, chère amie spritualiste de Mère Nature Amicalement,Aleister.

Lucie Trellu 13/02/2009 17:40



Je suis assez d'accord avec toi en ce qui concerne le fait que c'est l'essence d'une tradition qui importe, plus que ce que l'on peut "reconstituer" de ses
applications pratiques...
Je veux bien prendre le titre de "magicienne des mots", au sens où tu entends la magie du merveilleux de la nature... mais je préfère laisser le titre de
druidesse à celles qui aujourd'hui font partie de groupe "druidisants" comme tu le dis si bien, par respect pour leur démarche et leur pratique...
Ceci dit, je suis flattée que ta première impression ait été celle-là, et je te remercie de ces mots qui saluent mon "regard émerveillé". Cela me touche
profondément.
La Magicienne ainsi te salue bien bas et souhaite longue vie à tes projets créatifs...



Aleister 13/02/2009 16:26

Cool, j'ai hâte d'avoir ton opinion, chère druidesse

Lucie Trellu 13/02/2009 16:34



En temps et en heure...
Druidesse, euh... néologisme moderne : les druidesses n'ont jamais existé !
Si je m'intéresse à la culture celtique, je ne prétend à rien d'autre qu'au respect et à l'émerveillement devant la nature...



Aleister 13/02/2009 16:03

Loin de moi l'idée (noooon du tout!!!!) de faire ma pub, mais plus je lis ton blog, plus je me dis que mon roman te plaira par ses côtés fort paganisant et symbolique... ;-)Amicalement,Aleister.

Lucie Trellu 13/02/2009 16:09


Je prend note, j'ai encore des chèques lire à écouler (bien qu'ils ne fassent pas long feu en général...), alors je le commanderai à notre prochain passage en
librairie...


Espoir 12/02/2009 11:50

Les cycles et la féminité c'est ce que j'adore dans la mythologie celtique !

Lucie Trellu 12/02/2009 12:02



Cela ne fait pas tant partie de la mythologie celtique que de la tradition celtique, mais c'est une subtilité de pinailleuse ! Il est vrai que c'est un aspect qui
m'attire aussi beaucoup, et on trouve aussi des choses très intéressantes chez les hindous...



Viviane 10/02/2009 10:12

On connait mal cette partie de l'histoire qui est pourtant celle qui nous fondeles mythologie de l'europe du Nord, celtes, gauloispourquoi sont-ils donc oubliés des littératures?ce sont pourtant des cultures si riches. Un de mes amis Normand travaille depuis des années sur leurs racines, les langues, la vêture, les Dieuxc'est fascinant.Ton poème est doux comme l'étreinte d'une mère libérant son enfant

Lucie Trellu 10/02/2009 10:18



Oh merci Viviane ! C'est tout à fait le symbolisme de ce moment, "une mère libérant son enfant", que tu l'ai perçu prouve que j'ai su le véhiculer, et ça
m'encourage beaucoup !